journal de bord et humeur du jour

4 décembre 2016

# 01342 - au bout de nulle part





enfermés    les    jours
derniers   de   novembre
souvenirs   perdus   des
chaleurs   de  septembre
tout le  monde recherche
les mots qui réchauffent
la nuit  et  toutes  les
couleurs     du     jour




6 commentaires:

  1. Quand les repères se perdent dans les cieux...
    Quelle magnifique photographie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup !!!
      l'infini se perd souvent au bout de nulle part...

      Supprimer
    2. L'infini et le vide ... c'est la meme chose
      Bonne nuit

      Supprimer
    3. c'est vrai !!
      le chemin donne le vertige...

      Supprimer
  2. Very nice photo with interesting perspective.
    Have a happy time, Patrick.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. thank so much
      happy to meet you here

      Supprimer