journal de bord et humeur du jour

25 novembre 2016

# 01341 - au bord de nulle part






avancer      sans     commentaire
défaire  le temps  après le  vent
et retenir le ciel juste une fois
entre  la  lumière toute  entière








6 commentaires:

  1. C'est bien cela le ressenti au bord de nulle part...
    Etre en conscience avec les éléments et le temps qui passe sans mot dire, sans maudire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui..! s'imprégner du vivant jusqu'au minéral
      poussière entre les poussières du silence

      Supprimer
  2. la route se déroule vers la lumière qui est toujours au bout de
    quelque part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est là les obscurs mystères de la lumière
      qui nous transportent toujours quelque part...

      Supprimer
  3. "retenir le ciel" et se lover dans sa force...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... pour sentir l'infini grandir

      Supprimer