journal de bord et humeur du jour

4 août 2019

# 01459 - mémoires sèches



c'était peut-être un rêve
mais sur les braises encore
fumantes j'ai couru...



j'ai croisé dans nos
mémoires anciennes
des colères hurlantes

prisonnières des plis du
vent amples et brûlantes

cris étranglés pris
dans les méandres
cryptés de nos remembers










31 juillet 2019

# 01458 - mais le temps...









mais le temps...

n'explique pas ses métamorphoses
rien ni les vagues
ni les traces effacées
    de tes pas
    de tes sourires

ni le bleu au fond de tes horizons




# 01457 - bord du monde






l'ombre du cri
dans les mouvements
de la nuit
des lumières invisibles
             éblouissantes

l'ombre encore
rayure obscure
de l'univers sans
bruit se meurt
      se révolte

... se souvient
















19 juillet 2019

# 01456 - revoir en bleu







écroulé sous les
lourdeurs du haut
derrière une armada
de bois constituée

le vent aplatit change
les couleurs du temps
tout reste immobile figé
le bleu en maître règne

sur l'horizon





5 juillet 2019

# 01455 - Terre de vagues / recueil




l'écriture de mon second recueil est terminée
reste la finition et la relecture
ce qui n'est pas le plus facile...






vues sur quelques pages




si vous souhaitez acheter un ou plusieurs exemplaires (15€)
je vous indiquerai dans un prochain post comment procéder !














29 juin 2019

# 01454 - aspiration







le ciel m'écorce rude façon brute
mi bleu mi rose profondément chiffonné

poussé par
trop de vents de juin caniculaire
éloigné trop peut-être

rires de surface ou de
désirs rouges au fond marguerite 

mes soirs me rapprochent de la nuit
écrasante










17 mai 2019

# 01453 - granuleuses espérances







seul 
gardien du crépuscule
attentif au passage
dehors

entre l'or et le vent
fier depuis l'aube

du temps solide
du sable infini

immuable issue





16 mai 2019

# 01452 - possible way







au   plus profond
de nos confusions
une  issue possible
           troublance
           incertaine

ou  bien  marcher
           sur l'eau

comme jadis !




2 avril 2019

# 01451 - éphémère relecture







avancer sans commentaire
défaire le temps après le vent
et retenir le ciel juste une fois
entre la lumière toute entière

blanc vertige du jour
là où l'encre s'éteint
l'hésitation se rature
la pulsion cristallise 

trouble les heures saccagées
déferlantes ébouriffées 

les mots la phrase
une fois encore sur 
le sable s'étalent nus
                encore




1 avril 2019

# 01450 - rêve soupir






le temps s'étale dans les ombres
comme un trait vague sous l'orage

entre le ciel infini et
les airs d'après midi

pâle comme un soleil
éteint bleu lointain

heures saccagées
temps du rêve évanoui
ouvrir la lumière
entière

espace
aigu de liberté
entendu dans les
couleurs de la nuit








8 mars 2019

# 01449 - les mers de Beltegeuse / 2







tu te nourris de douces
mélodies inconnues comme toi

à peine visible dans
les tourbillons de sable
               sauvages dans les aigus
               profondes dans les graves

tu étales les couleurs
de ton coeur jusqu'au
fond des horizons mouvants

                             reste encore
                             une fois










6 mars 2019

# 01448 - les mers de Beltegeuse / 1





profondeurs / trop longues nuits
sortent ivres en furie
les singes de nos colères

le ciel s'éclaire
s'illumine tendrement

le coeur amoureux se vénuse
se fond irrésistiblement

             dans la lumière





13 février 2019

# 01447 - machine rider






restent que nos pas
les traces de nos ombres
dans celles des machines

rien ne bouge juste les mâts
qui ondulent à l'air chaud
du monde qui surchauffe

soudain de nulle part
vacarme bleu décalé
le ciel se répand se confond

brutalement




3 février 2019

# 01446 - herbe d'eau







sur les routes peinture
à  l'eau les  distances
prennent  les  couleurs
des   souvenirs   rayés
              usés

herbes folles agitées
venues     de   l'eau 
du sel aussi  bientôt
en fleur plus blanche
     que le jour






16 janvier 2019

# 01445 - certitudes matinales








au commencement rien
que le poids du temps
au-dessus des lignes du bout

toujours partir sans aller
retour errance entre nuages

suivre une lueur éclat
de lumière entre les mots





... /...





24 décembre 2018

# 01443 - n o ë l





heureux    n o ë l   à toutes et à tous












12 décembre 2018

# 01442 - crazy world







avant / before

là bas sur l'horizon entre les arbres
les enfants jouent avec les oiseaux
il y a des fleurs et de l'herbe des
hommes font des cultures la nuit
succède au jour que le soleil inonde
on entend souffler le vent entre les
branches des grands arbres l'air pur
caresse le visage agite les chevelures
des femmes...


















29 novembre 2018

# 01441 - refaire le monde




L  A     F  I  N     D  U     V  I  E  U  X     M  O  N  D   E






tu m'avais dit " tu viens "

j'ai traversé les mers
              les montagnes
              les barrages et
              les incendies

reste à faire tomber
              l'obstination
              l'arrogance et
              le mépris
     










25 novembre 2018

# 01440 - re belle



L  A     F  I  N     D  U     V  I  E  U  X     M  O  N  D   E





en    essayant   d'enfiler
son gilet jaune la lumière
a vu rouge    dans le bleu
de        nos        rêves












8 novembre 2018

# 01439 - voix d'eau




sous les froidures d'altitude
les orangés du soir se posent
en   silence
seul le vent
me     prend

seul  le  vide  des
écumes  rugissantes
me            parle

seul le son de ta voix
lumière  à   l'horizon
m    '     a p a i s e















24 octobre 2018

# 01438 - bâtisseurs






dans     les    volutes
de sirius éblouissantes
sur   les   sols  gelés
de       la       terre
les   rouge    sang  se
mêlent     aux    ocres
envahissants        des
crépuscules          de
              l'univers










23 octobre 2018

# 01437 - mémoire infinie





dans  le  silence
des basses terres
au-delà  du  vent

en suivant  la
voie du milieu
rempli du vide
abyssal de tes
rires  je   me

       souviens toujours








11 octobre 2018

#01436 - long time 2







entre tenir et partir
rien  ne  résiste  la
route  avale  jusqu'à
la   moindre   pensée


pourrais tu revenir
            me dire
           sous les
rêves  de  la  nuit


            un jour














30 septembre 2018

# 01435 - long time








le temps ne finissait pas
pourtant rien  ne retient
ni le  bleu  ni  la  nuit

aucun désastre à l'horizon
seule     la       lumière
celle     qui       inonde

                remplit
             infiniment
                le rêve










27 septembre 2018

# 01434 - terre entière







in fa ti ga ble retour
entre  ciel  et  chaos
routes chemins friches

domaines   du   vent
poussé par les rêves
là où sourit le jour

si je m'arrête ici
les mains  dans la

             terre
seras tu encore là
sourire     infini










12 septembre 2018

# 01433 - timecode






au bout de tes virages
rien  ne   reste  sage

ravage carnage
rides du temps

on a laissé tout ça
bien trop longtemps

     tu me divagues











25 août 2018

# 01432 - frileuse étreinte









cette route qui m'aspire
           qui m'inspire

inconnue  froide  si sauvage
si près des rayures du temps

au bord de l'inconnu
son ombre  m'enroule

          serre fort










9 août 2018

# 01431 - écorce du soir






tandis  que  je  m'écorce   impossiblement
le lointain me rapproche de son feu ardent

indicible    fente
ouverte palpitante

poésie     métrique
de l'osbcur instant

           accélère











8 août 2018

# 01430 - poussières funambules






elle jouait des transparences
au bord des fins du jour

espaces infiniment palpables
auréoles des rêves d'ivresse

son regard est d'or là où
elle marche le temps respire










6 août 2018

# 01429 - révélations nocturnes







rêves entiers très rouges
bouts de route incertaine

comme si la  parole hésite
comme si la trace s'efface

la main bleue sur l'horizon
dessine les éclats du matin









4 août 2018

# 01428 - ardent territoire







sirius était encore
trop éloigné d'elle

le temps trop ralenti
le ciel sa  déchirure
             s'enfuit

je roule toujours vers le bout
                       du sens