journal de bord et humeur du jour

10 septembre 2015

# 01123 - ombres obscures







   c'est dans l'air rougi du soir
   quand le poids du silence se
   fond dans l'horizon que se dessinent
   les silhouettes inconnues que
   l'on croyait disparues effacées




1 commentaire:

  1. entre les maillons de la chaîne se faufilent les souvenirs

    RépondreSupprimer