journal de bord et humeur du jour

9 septembre 2012

# 00121 - résolution



derrière les barrières d'orties
les pierres entassées
prisonnières du temps
la friche s'étend sous le vent
les nuages du large
insoumise
jusqu'au jour où une main
rugueuse et tendre
bousculera cet obstacle désuet
le jour où
tu respireras par là


4 commentaires:

  1. sauvage nature qui reprend vie dès qu'on a le dos tourné et c'est si beau ! respect !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours très forte... la nature !

      Supprimer
  2. Une très forte densité dans ta photo, et personnellement j'aime beaucoup le noir et blanc qui a une force très attractive sur moi.

    RépondreSupprimer
  3. Vous me bouleversez.

    RépondreSupprimer